Sri Lanka: la première voiture achetée par le prince Philip précieusement conservée

Sri Lanka: la première voiture achetée par le prince Philip précieusement conservée

Une Standard Nine de 1935, première voiture achetée par le prince Philip, selon son propriétaire actuel Sanjeev Gardiner qui la conserve précieusement à Colombo, est peut-être aussi la première voiture d'occasion jamais acquise par un membre de la famille royale britannique. Le duc d'Édimbourg, décédé vendredi dernier à l'âge de 99 ans et dont les obsèques ont lieu samedi, était un passionné de voitures. Il n'a cessé de conduire qu'à 97 ans, en 2019, après une collision dans laquelle son véhicule s'était retourné et deux personnes avaient été blessées.

Alors qu'il était dans la marine britannique en 1940, basé dans la capitale sri lankaise Colombo, il s'était laissé tenter par cette Standard Nine pour la royale somme de 12 livres (14,20 euros au taux actuel). "Lorsqu'il est revenu au début des années 1950, il est venu voir la voiture", raconte à l'AFP M. Gardiner qui a conservé le véhicule dans son hôtel, le Galle Face, qui date de 1864.

- "Pourvu que les freins fonctionnent" -

"Lorsqu'il s'est trouvé devant la voiture, il a dit +pourvu que les freins fonctionnent. Ils ne fonctionnaient pas à l'époque+", se souvient l'hôtelier.

Le sens de l'humour du prince était légendaire. "Il n'était pas prétentieux", assure M. Gardiner, précisant que le prince lui avait confié que la Standard était la première voiture qu'il ait jamais achetée. Il était ensuite devenu un parrain du Standard Motor Car club, consacré à la conservation des voitures construites entre 1903 et 1963.

"En fait, nous avons reçu une lettre de sa part, adressée par l'intermédiaire d'un secrétaire, pour amender une information indiquant qu'il s'agissait d'une Standard Eight. Il précisait qu'il s'agissait d'une Standard Nine", poursuit M. Gardiner.

L'hôtel de front de mer, l'un des plus anciens de l'ancienne colonie britannique, a construit un musée autour de la berline argentée et noire.

- Paiement échelonné -

Faute d'avoir réussi à faire baisser le prix d'achat, le prince avait obtenu de payer en deux fois sur un mois. Il avait signé à Colombo les papiers de propriété de la Standard Nine comme "Philip, Prince de Grèce". La voiture a 93.040 kilomètres au compteur et va jusqu'à 128 kilomètres/heure. Restaurée plusieurs fois, elle peut toujours rouler, mais le coût prohibitif de l'assurance empêche de la sortir, selon M. Gardiner. Avant la pandémie de Covid-19 qui lamine le tourisme, c'était une attraction pour les touristes et les clients de l'hôtel. Elle avait été rachetée par le père de l'hôtelier, Cyril Gardiner, au début des années 1950.

Le prince est allée la revoir à chacune de ses trois visites sur l'île entre 1954 et 1981. Selon les archives du musée, il avait conduit pour la première fois sa voiture de Colombo jusqu'à une base navale à Trincomalee, à 260 kilomètres de là. Il avait ensuite demandé une révision complète du moteur qui, apparemment, consommait plus d'huile que d'essence. Cyril Gardiner avait offert au prince en 1956 une copie du transfert de propriété de la Standard Nine, soigneusement placée dans un cadre en argent.

Selon les archives du musée, la voiture utilisée par la reine Elizabeth et le prince Philip lors de leur première visite officielle en 1954 était une Cadillac prêtée par Cyril Gardiner. "Cette Cadillac, ainsi qu'une autre utilisée par la famille royale, sont actuellement en cours de restauration", ajoute Sanjeev Gardiner. La Cadillac était équipée d'un tourne-disque, de l'air conditionné et de vitres électriques, luxe ultime pour une voiture de l'époque.

Lors du cortège funéraire samedi, un Land Rover Defender que le duc d'Edimbourg avait lui-même aidé à concevoir selon ses souhaits, transportera son cercueil jusqu'au château de Windsor.

Source: AFP